Quelles sont les différences entre les pompes et les moteurs hydrauliques à engrenages ?

Existe-t-il une différence entre les pompes et les moteurs hydrauliques ? Oui ! Bien qu’ils soient d’apparence identique, les pompes et les moteurs ont des caractéristiques différentes, qui dépendent principalement de leurs fonctions et des options possibles.

Dans cet article nous verrons quelles sont les principales différences entre les pompes et les moteurs à engrenages de notre partenaire VIVOIL.

Les pompes et les moteurs ont des fonctions différentes

 

Les pompes et les moteurs sont utilisés pour faire fonctionner des machines très variées, utilisées dans les secteurs de l’industrie ou de l’agriculture. Les moteurs avec limiteur de pression et/ou anti-cavitation, par exemple, peuvent entrainer les ventilateurs d’aéroréfrigérants, car ils offrent une double protection contre les surpressions et l’inertie.

Mais leur fonctionnement n’est pas identique.

En fait, la première différence entre les pompes et les moteurs – et aussi la plus importante – est la fonction des deux composants :

  • Les pompes convertissent l’énergie mécanique en énergie hydraulique ;
  • Les moteurs, à l’inverse, transforment l’énergie hydraulique en énergie mécanique.

Pour répondre à leurs différentes fonctions, les deux ont des caractéristiques et des options différentes.

 

Les différentes versions disponibles

 

Les pompes et les moteurs sont disponibles en deux versions, unidirectionnelle et réversible.

Les pompes et moteurs unidirectionnels n’ont qu’un seul sens de rotation : soit dans le sens horaire (rotation droite) soit dans le sens antihoraire (rotation gauche).

Les pompes et moteurs réversibles sont utilisés dans des applications où le sens de rotation alterne entre le sens horaire et le sens antihoraire, et cela sans modification du moteur ou de la pompe.

 

Les pompes et les moteurs ont des jeux internes différents.

 

En effet, les tolérances d’usinage sont différentes : les tolérances des moteurs sont plus ajustées afin d’atteindre le rendement dont ils ont besoin pour fonctionner.

 

Joint d’arbre renforcé

 

Dans les moteurs, il y a un joint d’arbre renforcé dans la flasque avant, grâce à l’insertion d’une rondelle support métallique, ce qui permet d’augmenter la résistance à la contre-pression.

Normalement un joint d’arbre de pompe supporte 0,6 bar. Au lieu de cela, le joint d’arbre pour moteurs peut retenir jusqu’à 6 bars de pression : une valeur 10 fois plus élevée !

Cette résistance n’existe pas sur tous les types de moteurs, car dans certains cas, il n’y a pas assez d’espace pour insérer ce joint.

 

Le test des pompes et des moteurs est différent

 

Les moteurs subissent des essais différents de ceux des pompes. En effet pour les moteurs, en plus du test normal, s’ajoute d’un test spécifique, appelé « test de démarrage », qui vérifie la capacité du moteur à s’élancer facilement. Contrairement aux pompes, où c’est l’arbre qui doit être entraîné, les moteurs fonctionnent dans le sens inverse : c’est l’huile qui fait tourner l’arbre.

Dans le cas des moteurs réversibles, qui peuvent tourner indifféremment d’un sens ou de l’autre, les essais sont effectués dans les deux sens, pour s’assurer que le moteur fonctionne correctement.

Vous recherchez un composant hydraulique en particulier ? Vous pouvez nous contacter au 02 99 00 84 00.

 

Traduction par Olivier Chalmel

Responsable Technique

Traduction d’un article de notre fournisseur Vivoil :

https://www.vivoil.com/blog/difference-between-hydraulic-pumps-and-motors/

Vous aimerez aussi lire ces articles

Moteurs hydrauliques Vivoil : guide des options.

Moteurs hydrauliques Vivoil : guide des options.

Nous avons imaginé de nombreuses solutions spécifiques pour rendre nos moteurs hydrauliques encore plus puissants et résistants : 11 options que vous pouvez intégrer dans les Moteurs Hydrauliques Unidirectionnels et les Moteurs Hydrauliques Réversibles de la gamme...

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux